La différence entre les chatbots et l’intelligence artificielle

eXo Platform Blog

Selon John McCarthy, chercheur à Stanford, «l’intelligence artificielle est la science et l’ingénierie de la fabrication de machines intelligentes, en particulier de programmes informatiques intelligents. L’intelligence artificielle est assimilée à la tâche d’utiliser des ordinateurs pour comprendre l’intelligence humaine, mais l’IA n’a pas à se limiter à des méthodes qui sont biologiquement observables.  »

En d’autres termes, l’IA vise à rendre les ordinateurs et / ou les programmes informatiques assez intelligents pour reproduire l’esprit humain.

D’autre part, les chatbots sont des programmes qui interagissent avec les humains via une interface texte ou vocale. Ils peuvent être comparés à des assistants personnels. On les trouvent de nos jours dans toutes les applications de chat majeures comme Facebook Messenger, Slack, SMS, etc.

Qu’est-ce qu’un chatbot?

Les plateformes de messagerie connaissent leur apogée, et l’utilisation des chatbots est désormais la nouvelle tendance. Présenté comme la nouvelle technologie disruptive pour l’industrie de la communication, « Chatbots » est devenu le nouveau mot à la mode.

Dans les années 90, les «bots» (abréviation de «robots») étaient des programmes automatisés que l’on retrouve sur le web. Certains d’entre eux fonctionnaient automatiquement tandis que d’autres n’exécutaient des commandes que lorsqu’ils recevaient une commande spécifique. Les bots de chat ont été l’un des premiers types de programmes automatisés à entrer sur le marché sous le nom de « bots » et ont été assez populaires dans les années 90, alors que les salons de chat en ligne connaissent leur essor. Cependant ces bots étaient des scripts qui cherchaient certaines phrases ou mots-clés pour répondre aux participants des salons de discussion en ligne avec des actions automatisées.

Depuis, les Chatbots ont évolué avec l’ajout de systèmes d’intelligence artificielle qui interagissent avec les humains via une interface texte ou vocale. Certains disent que les « Chatbots » et les « Assistants Virtuels » sont les mêmes, d’autres ne sont pas d’accord. L’appellation en soi n’est pas importante, c’est la fonction qui compte. Certes, les deux sont plus « intelligents » qu’un simple « bot ». Comme nous l’avons déjà évoqué, les robots ne suivent que les scripts, tandis qu’un agent conversationnel peut rechercher plus d’options pour interpréter une commande. Grâce au soutien de l’intelligence artificielle, ils peuvent réellement comprendre la signification de ce qui a été écrit ou dit. En outre, vous pouvez également les connecter à des sources d’informations supplémentaires pour leur utilisation, telles qu’un CRM, des aperçus en temps réel, etc.

Vous pouvez avoir des interactions simples, comme demander les dernières actualités, ou obtenir un rapport météo au lieu de tout parcourir. Vous pouvez aussi avoir des « bots » plus complexes capables par exemple de résoudre un problème survenu à votre service internet. Le but des Chatbots est de vous aider à trouver tout ce que vous cherchez, sans pour autant avoir besoin de passer par le web ou utiliser plusieurs applications. Vous pouvez les considérer comme un assistant personnel, vous permettant, entre autres, d’appeler votre véhicule Uber directement à partir de Facebook Messenger au lieu de passer par l’application Uber.

De nos jours, nous pouvons trouver des robots pour différents types de champs d’activité ou d’informations tels que:

Météo

Aliments

Actualité

Commerce électronique

Ventes et Marketing

Services bancaire

Services Clients

RH et opérations

Les robots vous offrent des possibilités illimitées, en effet vous pouvez concevoir des robots pour tout type de système afin de réduire les sources de difficultés et de complication au travail.

Comment ça marche ?

Néanmoins, les Chatbots ne sont pas si « intelligents », ils sont capables de répondre aux questions que nous leur demandons parce que les humains les ont programmés pour cette tâche. Ce qu’ils font, c’est simplement une reconnaissance des mots-clés fournis par une entrée de données d’un utilisateur, voir dans leur base de données afin de donner une réponse prédéfinie. Disons qu’un utilisateur envoie un texte contenant le mot «voiture», le chatbot reconnaîtra le mot clé «voiture» et répondra probablement «Quel est le modèle de votre voiture?» Ou «Pouvez-vous me donner plus d’informations sur votre voiture? « .

Grâce à ces réponses, une illusion de compréhension est créée, même si un seul mot-clé est trouvé dans l’entrée, et la réponse est prédéfinie. Fondamentalement, les chatbots font référence à un ensemble prédéfini de bibliothèques et d’API qui leur sont ajoutées, afin de reporter l’ensemble correspondant de modèles avec lesquels ils peuvent répondre. Les Chatbots fonctionnent sur la mise en correspondance des modèles, l’intelligence du chatbot dépend de la façon dont ces modèles prédéfinis sont humanisés, et de sa capacité à comprendre le texte (ou la voix) de l’utilisateur.

En outre, certains Chatbots incluent des composants d’apprentissage automatique. Ces Chatbots avancés comprennent non seulement les commandes mais aussi la langue, et ils deviennent plus intelligents en apprenant de toutes les conversations qu’ils ont eu avec les gens.

Quelle est l’opportunité pour les Chatbots?

Les applications de messagerie sont entrain de prendre le contrôle des médias sociaux. En effet, avec la montée en puissance des applications de messagerie et des chatbots, la façon dont nous interagissons, utilisons et partageons sur les médias sociaux est en train de changer. Des études ont montré que les utilisateurs de smartphones passent la majeure partie de leur temps à utiliser leurs applications favorites (navigateur, médias sociaux, chat et jeux). De plus, avec les opportunités qui se rétrécissent dans le secteur des applications mobiles, les développeurs se tournent vers les chatbots comme une nouvelle voie.

différence chatbots et IA

Avec les récentes évolutions de l’IA et de la programmation en langage naturel (NLP), nous avons maintenant des chatbots capables de comprendre l’utilisation du langage conversationnel comme lignes de commande. Comme il est étendu aux applications de messagerie, il permet aux utilisateurs de texter leurs requêtes et d’obtenir une réponse via un backend automatisé et évolutif.

Quels sont les défis pour les Chatbots?

Cependant, le défi ici est de savoir comment traiter l’énorme quantité de données sur les comportements et les préférences des clients. Sur le plan technique, il y a un besoin d’une contribution humaine pour former le robot AI sur ce qui est demandé et comment répondre à la demande. De plus, avec l’application de la loi sur la protection de la réglementation générale des données (RGPD), certains points doivent être traités.

  •         Lorsque le traitement des données est basé sur l’obtention du consentement:

Le responsable du traitement doit être en mesure de démontrer que la personne concernée a donné son consentement. L’assurance d’avoir la preuve incombe donc au contrôleur. Il est alors nécessaire de se demander si le simple fait pour l’utilisateur d’exploiter un chatbot équivaut à un consentement de sa part. Mais alors, quel consentement lorsque le “test de Turing” sera un succès. Pour information, c’est un test d’intelligence dans un ordinateur, exigeant qu’un être humain soit incapable de distinguer la machine d’un autre être humain en utilisant les réponses aux questions posées aux deux. Une bonne pratique pourrait être de mettre en place une bannière comme pour les sites web afin d’informer l’utilisateur de la collecte de ses données personnelles avec la possibilité pour l’interlocuteur de s’y opposer.

  •         La collecte de données sensibles telles que les opinions politiques, les croyances religieuses, des informations sur la vie sexuelle ou la santé de l’utilisateur. La nature particulière de ces données impose des obligations supplémentaires. Par exemple, les données de santé doivent être stockées chez un hébergeur agréé à cette fin.
  •         Période de conservation des données:

Les données doivent être conservées pendant une période limitée. Cette durée est estimée à la lumière de l’objectif du traitement. Il y a plusieurs situations à distinguer:

o   Pour un chatbot conçu pour répondre aux questions d’un utilisateur à un instant T et fournir une réponse standardisée: il n’y a aucune raison de conserver les données de l’utilisateur pendant longtemps;

o   Pour un chatbot d’apprentissage en profondeur qui a besoin de données pour implémenter le traitement algorithmique: une période de rétention plus longue pourrait être définie, conformément aux réglementations et normes en vigueur.

  •         Respect des droits des utilisateurs (rectification, suppression, portabilité des données):

L’utilisateur de chatbot doit garder le contrôle de ses données. Comme tout système utilisant des données personnelles, le responsable du traitement doit veiller à ce que les droits de l’utilisateur sur ses données personnelles soient respectés et prévoir les procédures d’exercice de ces droits.

Avec le développement des chatbots alimentant une multitude de données, il est important d’assurer la conformité du traitement effectué. Il est également nécessaire d’assurer la protection de la vie privée des utilisateurs, le chatbot ne doit pas être amené à communiquer les données de son interlocuteur sans le consentement de ce dernier et dans un but autre que celui prévu par l’utilisateur. Les entreprises mettant en place des chatbots doivent enfin s’assurer que leur prestataire de services, sous-traitant aux termes du RGPD, se conforme à ses différentes exigences.

Pour conclure, la plupart des chatbots travaillent sur la correspondance des modèles, leur intelligence est limitée par rapport à ce que l’IA peut offrir. Même si certains chatbots avancés peuvent inclure des composants IA ou l’apprentissage automatique, ces capacités leur permettent seulement de comprendre le langage comme étant des commandes plus qu’étant réellement  «intelligentes». Ils peuvent néanmoins offrir de nombreuses opportunités aux développeurs et aux entreprises pour faciliter l’expérience client

 

Découvrez comment eXo Platform peut vous aider à transformer votre entreprise!

Postes Connexes
Product Marketing Specialist

Je suis un spécialiste en marketing produit et un passionné de la technologie. Mon rôle chez eXo est de soutenir les activités marketing et opérationnelles de notre outil de travail collaboratif. Je blogue principalement sur la transformation digitale, la collaboration, la technologie open-source et l'utilisation de la plateforme collaborative eXo.

Commentaires
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

j’ai pris connaissance et j’accepte la politique de confidentialité En savoir Plus

Vous pouvez utiliser ces HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code class="" title="" data-url=""> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre class="" title="" data-url=""> <span class="" title="" data-url="">