Comment gérer les différences générationnelles au travail

eXo Platform Blog

Dans un espace de travail, les responsables sont confrontés à de multiples défis, mais l’un des plus récurrents, c’est la gestion de différentes générations.

Ces dernières années, nous avons assisté à l’émergence de quatre (et bientôt cinq) générations de travailleurs. Les différences et la diversité peuvent aider à créer un environnement hautement productif, mais la bonne gestion de ces différences demeure la clé de succès.

De la stagiaire de 18 ans à l’expert chevronné de 72 ans, chaque génération a ses attitudes, ses mentalités, ses idées préconçues et son expérience. Une chose est sûre, il n’existe pas d’approche unique pour les traiter tous.

Dans cet article, nous étudierons ces différences, mais aussi les préférences de chaque génération, afin de mieux comprendre le comportement, les motivations, les peurs, … de chaque génération.

Quelles sont les générations existantes dans un espace de travail ?

générations existantes dans un espace de travail

  • Les traditionalistes silencieux (1928-1945): ils optent pour une communication face à face et aiment avoir un agenda ou un mémorandum en main. Ils sont connus pour leur loyauté envers l’entreprise et préfèrent travailler à un seul endroit tout au long de leur carrière.
  • Baby-boomers (1946-1964): Penchant pour les interactions face à face, ils préfèrent de loin les rencontres dans une salle de réunion plutôt que d’assister à une conférence téléphonique ou un webinaire. Ils peuvent parfois être moins favorables à des politiques de travail flexibles car, pour la plupart ils ne disposaient pas de la technologie nécessaire pour travailler à distance.
  • Génération X (1965-1980): ils veulent moins de supervision et la capacité de se mettre au travail. La génération X veut plus d’espace physique et psychologique pour travailler. Ils se considèrent souvent comme indépendants, autarciques et hors du commun. Ils sont perçus comme la génération la plus entrepreneuriale.
  • Millennials (1983-1996): ils prônent plutôt pour les messages électroniques ou textuels que les discussions directes avec quelqu’un. Leur accent est mis sur l’efficacité et la facilité. Les millénaires ont grandi à une époque où les enfants recevaient beaucoup plus d’attention et de coaching.
  • Génération Z (1997-présent): ils sont catégoriques : la technologie est essentielle à la communication. Ils sont la génération la plus diversifiée de l’histoire et s’appuient sur des communautés et des politiques plus inclusives.

5 générations dans le même espace de travail: quels défis ?

Même si ce mélange de comportements ajoute de la diversité à l’effectif, cela crée des défis et des obstacles. Mais ces obstacles, si correctement confrontés, peuvent être transformés en un avantage et une opportunité de croître et d’évoluer.
Selon une étude menée par Robert Half Management Resources, les directeurs financiers d’un échantillon aléatoire stratifié, interrogés, ont constaté que les différences générationnelles concernaient principalement les compétences de communication (30%), la capacité d’adaptation au changement (26%), compétences techniques (23%) et la collaboration interdépartementale (14%). »
Étudions ces différences plus en profondeur et voyons comment nous pouvons les transformer en opportunités.

  • Styles de communication pour un effectif multigénérationnel

Alors que les baby-boomers sont perçus comme plus « réservés », la génération Y a tendance à être plus coopérative. Ces personnes n’ont jamais connu la vie sans ordinateur et sans smartphone, là où les connaissances sont disponibles à portée de main. Certains ne peuvent même pas se souvenir d’un monde pré-Internet. Cette infographie illustre parfaitement cette différence.

génération X et Y dans les lieux de travail

gérer les génération dans un espace de travail

Pour cette raison, chaque génération se penche vers son outil de communication et son style de prédilection.

En personne: C’est ainsi que les traditionalistes préfèrent communiquer, notamment lors des réunions ou discussions en tête-à-tête pour obtenir des informations importantes.

Appel téléphonique: les baby-boomers et les traditionalistes préfèrent les appels téléphoniques pour obtenir des informations importantes. Mais les baby-boomers sont considérés comme des connaisseurs en technologie, même si on peut penser le contraire. En fait, 60,7% des baby-boomers possèdent un smartphone, ce qui représente une proportion assez élevée.

Email: La préférence des appartenants à la génération X  va plutôt à la  correspondance par email. Les baby-boomers et les millennials, quant à eux, acceptent son utilisation dans les affaires.

Texte: Le texto est la méthode de communication privilégiée des millénaires. Ils le trouvent facile et commun.

Médias sociaux: Les membres de la génération Y considèrent les médias sociaux comme faisant partie de leur vie, et ils ne font généralement pas la différence entre ce qui est personnel et ce qui est professionnel. Ils sont également actifs sur divers réseaux sociaux, au-delà de Facebook et de Twitter.

Les baby-boomers représentent plus d’un cinquième des utilisateurs de médias sociaux, même s’ils s’en tiennent à des réseaux à l’instar de Facebook.

utilisateurs médias sociaux Baby Boomers

Applications de communication interne: les programmes tels que Skype et les applications d’entreprise de chat permettent aux collègues de discuter de projets, de tâches, ainsi que de fêtes et d’événements après le travail. Ce sont d’excellentes alternatives offrant les mêmes options des médias sociaux publics.

  • Ils perçoivent l’adaptation pour changer différemment

Les membres de la génération X perçoivent le changement comme un vecteur de nouvelles opportunités et ils n’ont pas peur de l’adopter.
Ceux de la génération Z, par contre  sont habitués au changement comme ils l’attendent sur le lieu de travail. L’étude n’a pas mentionné l’attitude des baby-boomers à l’égard du changement, mais on peut en déduire qu’ils sont moins enthousiastes à ce sujet. Ils seraient plus susceptibles de préférer un environnement de travail stable.

  • Chaque génération a ses propres compétences techniques

L’étude a révélé que les milléniaux préfèrent les outils collaboratifs axés sur la technologie, étant donné la relation avec la technologie omniprésente dans leurs vies et l’investissement dans le coaching personnel qui se renforce de nos jours.
Les baby-boomers et la génération X, quant à eux, aiment apprendre via des cours traditionnels dispensés par un instructeur ou des outils d’auto-apprentissage.

Combler l’écart des générations dans l’espace de travail

Chaque génération est en mesure d’apporter des atouts au marché du travail, quel que soit son niveau d’expérience. Mais avec la diversité vient le fardeau du choix , il n’existe pas de taille unique qui convient à tous.
La communication est la méthode la plus importante pour surmonter véritablement ce fossé générationnel. Mais créer une stratégie de communication standard pour une population non homogène semble être une mission impossible.
Comment peut-on s’attendre à ce que les employés se créent des relations alors que leurs préférences de communication sont clairement incompatibles?
Cela stipule que les responsables doivent d’abord être conscients des différences mentionnées ci-dessus, afin de communiquer efficacement et d’éviter de se laisser entraîner dans des stéréotypes.

Examinons quelques-unes des tactiques de gestion qui peuvent être déployées pour que les employés toutes générations confondues travaillent ensemble efficacement.

  • Partager le contrôle

Cela concerne surtout les nouveaux professionnels. La meilleure façon de les aider à intégrer le reste du staff est de les laisser gérer certains projets. Cela leur permettra de partager leurs expériences et domaines d’expertise.

  • Sortir du cadre du travail

Tout ce qui peut éloigner les employés de leur routine est bon et sain pour les relations de vos employés. Où je travaille, me trouver ailleurs du bureau, à l’occasion d’un évènement organisé ou une exposition, est le moyen le plus efficace pour faire connaissance avec mes collègues, pour parler et se distraire avec des gens que je ne rencontrerais pas normalement ou même avec qui je ne parlerais pas lors d’une journée de travail quotidienne.

  • Mettre en place des programmes de mentorat intergénérationnels

Les managers doivent rechercher des méthodes de travail permettant aux différentes générations d’apprendre et de s’engager mutuellement. Les équipes de projet mixtes peuvent être un bon point de départ.

  • Personnaliser votre style de communication

Les générations ayant l’habitude de recevoir des informations de différentes manières dans leur vie personnelle, les responsables devraient adapter leurs méthodes de communication aux forces, à la personnalité et aux aspirations de chaque génération.

Pour atteindre les baby-boomers, par exemple, vous pouvez leur envoyer un courrier électronique. Une façon de les ravir est de leur offrir des coupons; beaucoup d’entre eux ont été élevés dans des environnements où il était important de réaliser des économies, de sorte que cette approche peut être efficace pour les atteindre. Les courriels mobiles et de bureau intéressent également la génération X. Vous pouvez également attirer leur attention à travers du contenu éducatif. En fait, plus de 10% d’entre eux ont un doctorat ou un autre diplôme professionnel. Cela devrait vous donner une idée de la façon de communiquer avec eux. En ce qui concerne les millenials, tout est question de « mobile ». Si vous ne possédez pas de site Web, de blog ou de plate-forme compatible avec les appareils mobiles, ne vous attendez pas à vous entendre avec cette génération. En outre, l’authenticité et la nature en temps réel de certaines plates-formes les intéressent énormément.

  • Ecouter

Aussi simple que cela puisse paraître, vous pouvez apprendre beaucoup en écoutant simplement vos employés. Si vous souhaitez améliorer la communication entre les générations et établir des relations, demandez-leur simplement leurs préférences, leurs intérêts et leurs attentes, puis écoutez-les attentivement, engagez un dialogue et suivez où cela mène.
Les leaders qui écoutent leurs employés dès qu’ils rejoignent l’entreprise comprennent que les cultures performantes reposent principalement sur des relations basées sur des communautés ayant des intérêts communs.

Conclusion

En fin de compte, la gestion des différences générationnelles dans l’espace de travail consiste à créer un environnement dans lequel les gens comprennent et apprécient les différentes opinions, même s’ils diffèrent dans leurs visions des choses.

En comprenant les différentes mentalités et tendances des différentes générations, vous pouvez faire avancer vos efforts en créant un staff moins fragmenté et en créant des relations entre les personnes de tous âges.

Faites appel aux bonnes personnes de la bonne manière et vous aurez un effectif qui fonctionne au-delà des simples politiques et processus et qui s’efforce de fournir un effort supplémentaire.

Découvrez comment eXo Platform peut vous aider à transformer votre entreprise!

Postes Connexes
Nouha Blagui
Brand & Communication Manager

Je suis une accro du marketing et des médias sociaux. Je travaille pour optimiser la marque d'eXo avec du contenu, des technologies de médias sociaux et du marketing digital. J'écris principalement des cartoons mais je suis aussi une grande fan des sujets liés à la communication interne dans le milieu de travail collaboratif. J'aimerais communiquer avec vous, alors contactez-moi et rejoignez notre groupe LinkedIn 'Intranet & Digital Workplace'.

Commentaires
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

j’ai pris connaissance et j’accepte la politique de confidentialité En savoir Plus

Vous pouvez utiliser ces HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code class="" title="" data-url=""> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre class="" title="" data-url=""> <span class="" title="" data-url="">