Comment engager efficacement vos collaborateurs dans une gig economy

eXo Platform Blog

L’engagement collaborateur a souvent été un sujet traité d’un seul point de vue. On a une entreprise d’un côté, un employé à plein temps de l’autre et plusieurs pratiques et astuces pour rendre la relation entre les deux aussi productive et efficace que possible. Les bonnes pratiques sont une combinaison de compétences personnelles, de compétences en leadership, de conception du milieu de travail et d’outils d’entreprise modernes qui aident les entreprises à atteindre des taux d’engagement plus élevés et à éviter des départs volontaires.

Et si vous recrutez des employés de la Gig economy? Ces techniques seront-elles suffisantes pour les engager et le conserver ? ou devriez-vous peut-être envisager une approche différente ?

Dans cet article, nous étudierons l’engagement collaborateur à l’ère de la gig economy, explorerons les raisons du désengagement des employés de cette nouvelle économie et nous fournirons par la suite des conseils sur la façon d’engager ces collaborateurs.

Explorer la Gig economy

La “gig economy” représente un marché libre ou les organisations passent des contrats avec des freelancers et des travailleurs indépendants pour travailler sur des projets à court terme dans la plupart des cas. Le terme ‘gig economy’ a été introduit pour la première fois pendant la crise financière de 2008, à une époque où les emplois à plein temps étaient difficiles à trouver et ou les entreprises cherchaient des alternatives moins coûteuses pour faire avancer les choses.

La tendance a résisté à l’épreuve du temps grâce à des solutions de communication et de collaboration et à la volonté des entreprises et des particuliers à collaborer ainsi. En effet, selon une étude d’Upwork, 61% des travailleurs indépendants ont déclaré qu’ils acceptent ce type de collaboration par choix. L’étude a également révélé que les freelancers accordent beaucoup d’importance à l’équilibre entre le travail et la vie privée et 51% d’entre eux ne retourneraient à un emploi traditionnel.

Certaines entreprises comme Uber adoptent la gig economy et ont même basé l’ensemble de leur modèle d’entreprise sur les travailleurs indépendants.

La gig economy a connu une croissance constante au cours de ces dernières années. Une étude de Wonolo a révélé que la croissance annuelle des freelancers et des travailleurs indépendants est passée de 1.3% en 2015 à 402% en 2017. La même étude prévoit également que d’ici 2027, plus que la moitié des employés des Etats Unis travailleront en freelance.

Malgré cette croissance importante, la gig economy a toujours été associé à un certain nombres d’inconvénients notamment l’absence de bénéfices, des revenus irréguliers, des dépenses supplémentaires et un stress élevé. Mais le plus important, ces travailleurs indépendants déclarent souvent que leur principale préoccupation est l’isolement, le manque d’aide et le fait de ne pas interagir avec des collaborateurs au quotidien.

Cela est principalement dû au manque d’expérience de la plupart des entreprises pour gérer et surtout pour engager cette nouvelle génération de travailleurs.

Gig Economy: conseils pour engager vos collaborateurs

Créez un processus d’intégration

L’intégration des employés est souvent une tâche délicate pour les organisations. Cela devient encore plus délicat avec des employés qui ne sont là que pour des projets à court terme. Ceci est dû à la réticence des entreprises à partager leur vision et leurs objectifs avec les travailleurs indépendants, car elles ont tendance à ne partager que des informations relatives aux projets spécifiques en cours. Tous ces facteurs réunis entrainent une déconnexion et un sentiment d’isolement et de désengagement qui poussera un travailleur indépendants à chercher ailleurs.

Afin de créer un processus d’intégration efficace, la première étape consiste à fournir une description de poste détaillée avec des délais et des indicateurs clés de performance clairs. De cette façon, vos collaborateurs sauront exactement ce que l’on attend d’eux et surtout leur rôle exact au sein de l’équipe.

Lors de l’intégration de nouveaux membres au sein de l’équipe, il est important de déterminer comment vous communiquerez avec eux et à quelle fréquence. Si vous avez une digital workplace ou une application de chat, assurez-vous de créer des profils pour les nouveaux membres, de les ajouter aux chatrooms et de leur donner accès à diverses ressources et mises à jour de l’entreprise. Cela améliorera considérablement leur intégration au sein de l’entreprise et augmentera leur sentiment d’appartenance et d’engagement

Promouvez une culture de collaboration

Incitez les équipes à collaborer efficacement est l’objectif principal de toute entreprise. La tâche peut être un peu plus compliquée avec les travailleurs indépendants. En effet, ils peuvent ne pas être présents au bureau tous les jours, ce qui peut constituer un obstacle à la communication. Sans oublier que les employés à temps plein peuvent ne pas être disposés à communiquer ou à partager certaines connaissances car certains peuvent considérer les travailleurs indépendants comme une menace pour leur emploi.

Pour faire face à ces challenges, les managers doivent trouver plusieurs moyens de renforcer la relation entre ces deux groupes de collaborateurs. Cela peut se faire en organisant des réunions pour permettre aux membres de l’équipe de se connaître et de comprendre le rôle de chacun au sein de l’équipe. Il existe aussi plusieurs solutions de collaboration qui aideront à faciliter la communication, la collaboration sur des projets et le partage de documents.

Sachez reconnaître les comportements et les contributions positives

Cela va sans dire que la reconnaissance des collaborateurs pour leur travail et leurs réalisations est important pour les garder engagés et productifs. La reconnaissance est également importante pour les collaborateurs de la gig economy malgré leur travail à court terme. Malheureusement, les entreprises ne semblent pas y prêter une grande attention, ni consacrer des ressources à un tel projet.

La mise en oeuvre d’un programme de reconnaissance peut vous aider à attirer, engager et retenir vos travailleurs indépendants les plus talentueux. Pour se faire, vous devez tout d’abord déterminer les actions qui doivent être reconnues, comment reconnaître les contributions positives et les comportements souhaitées et de qui provient la reconnaissance.

La reconnaissance peut prendre différentes formes. Elle peut être écrite, verbale ou liée à un système de gamification avec des points et des récompenses tangibles. Afin qu’elle soit efficace, elle doit être liée à des objectifs et des indicateurs clés de performance spécifiques.

La gig economy a pris de l’ampleur au cours de la dernière décennie car les employés avaient besoin de revenu et les entreprises n’avaient pas les fonds nécessaires pour embaucher des employés à plein temps. Aujourd’hui, la gig economy est en constante croissance et est passée d’une solution à court terme à un choix de carrière avec l’arrivée des millennials et de la génération Z au marché du travail. Grâce aux nouvelles technologies et aux nouveaux outils de collaboration, on ne s’attend pas à ce que la gig economy s’arrêter de sitôt mais plutôt à ce qu’elle ait un impact sur notre façon de travailler et sur l’économie mondiale dans son ensemble.

Découvrez comment eXo Platform peut vous aider à transformer votre entreprise!

Postes Connexes
Brand & Communication Manager

Je suis une accro du marketing et des médias sociaux. Je travaille pour optimiser la marque d'eXo avec du contenu, des technologies de médias sociaux et du marketing digital. J'écris principalement des cartoons mais je suis aussi une grande fan des sujets liés à la communication interne dans le milieu de travail collaboratif. J'aimerais communiquer avec vous, alors contactez-moi et rejoignez notre groupe LinkedIn 'Intranet & Digital Workplace'.

Commentaires
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code class="" title="" data-url=""> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre class="" title="" data-url=""> <span class="" title="" data-url="">