La transformation digitale est l’opportunité immanquable pour les DSI

transformation digitale pour DSI

La transformation digitale nous est chaque jour assénée comme un impératif pressant et menaçant qui nous concerne tous. Mais de quoi s’agit-il au juste ? Comment impacte-t-elle l’économie et nos entreprises ? Quels sont les enjeux pour les directions informatiques ?

Wikipédia présente la transformation digitale comme le changement engendré par l’application des technologies numériques à tous les aspects de la société humaine.

On comprend au travers de cette définition – très compacte – l’ampleur et le caractère inévitable du phénomène. C’est donc une révolution qui touche tous les pans de la société et en premier lieu les entreprises.

Bouleversements économiques

Aujourd’hui, cette transformation est en marche dans la plupart des secteurs d’activités. Elle est un impératif devenu vital sous l’impulsion des rapides changements qui surviennent à la fois dans les technologies, des exigences des clients et dans le paysage concurrentiel.

On cite souvent le phénomène d’Uberisation pour illustrer cette urgence. Uber, une start-up venue de nulle part, a rapidement remis en cause le modèle traditionnel du transport urbain en s’appuyant sur le digital pour apporter une valeur supérieure aux clients (facilité d’accès, qualité du service). Dans ce secteur, comme dans beaucoup d’autres, le rapport des forces a changé rapidement grâce au numérique.

De nombreux observateurs soulignent que c’est toute la chaîne de valeur qui est bouleversée. Autrefois construite sur la capacité de production propre d’une entreprise (usines, machines, salariés, recettes secrètes et brevets), la valeur peut désormais résulter de la multitude (cloud, big data, intelligence artificielle, crowd-sourcing, open innovation) au sein d’une économie en réseau.

L’impact pour les entreprises

Pour les entreprises, la transformation digitale c’est donc l’intégration des technologies numériques dans toutes les couches de leur organisation, ce qui provoque un profond bouleversement dans leurs mécanismes internes et dans la façon dont elles apportent de la valeur à leurs clients.

Embrasser ce changement de paradigme requiert une acculturation, un questionnement sur ses façons de faire. Il s’agit d’identifier les opportunités avant que ses concurrents ne s’en saisissent et qu’elles ne deviennent un problème. Tout cela passe par la capacité à expérimenter rapidement et à prendre des risques.

Désormais pour exceller, les entreprises doivent repenser leur expérience client, leur proposition de valeur et leur fonctionnement interne.

La DSI repensée

Dans ce contexte, chaque fonction traditionnelle de l’entreprise doit opérer sa mutation. Mais il en est une en particulier pour qui l’impératif de mutation est évidente, c’est la DSI.

Souvent issues des directions financières, les directions informatiques traditionnelles sont marquées par une culture de bons gestionnaires. Pour beaucoup, le rôle d’une DSI se cantonne à fournir les actifs et équipements informatiques indispensables, ainsi que les compétences associées nécessaires au support au reste de l’entreprise.

Pensées exclusivement comme des centres de coûts, elles fonctionnent à budgets contraints et la réponse par défaut à toute demande est bien trop souvent le ‘non’. Cette mentalité leur vaut souvent une mauvaise réputation au sein de l’entreprise. Elles sont souvent même perçues comme un frein à l’innovation et l’on voit fleurir des phénomènes de contournement à cette rigidité comme le Shadow IT.

Le problème c’est que cette vision n’est plus en phase avec les aspirations des dirigeants qui sont désormais plus focalisés sur les projets qui génèrent des revenus plutôt que sur ceux qui permettent de réaliser des économies.

En témoignent également l’émergence des Chief Digital Officers qui selon les cas sont là soit pour présenter une stratégie digitale aux DSIs, soit pour l’implémenter à leur place. Certains y voient une perte de pouvoir, voire une menace. En réalité, le recours à un CDO n’est-il pas déjà un signe d’un refus de se transformer ? Une forme d’abandon face aux enjeux de la transformation digitale ?

L’opportunité de devenir des champions

Pourtant, les DSIs, de part leur compréhension de la technologie, sont bien placés pour appréhender son potentiel et détecter les opportunités qu’elle porte.

Charge donc aux directions informatiques de dépasser leurs attributions traditionnelles pour catalyser la transformation digitale de leurs entreprises.  Au delà de la maîtrise technologique, les dirigeants informatiques doivent se mobiliser et être force de proposition afin d’améliorer les performances dans les domaines de la satisfaction client, la génération de revenus ou de l’expérience utilisateur.

Il s’agit de passer d’une fonction de support passive et coûteuse à un vecteur d’innovation par la technologie pour tous les autres départements.

A travers la transformation digitale, les directeurs informatiques tiennent l’opportunité de regagner leurs sièges dans les comités stratégiques en devenant des acteurs incontournables de la performance de l’entreprise qui participent pleinement à sa génération de valeur.
Découvrez comment eXo Platform peut vous aider à transformer votre entreprise!

Postes Connexes

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>