Comment la Blockchain peut-elle devenir un nouvel outil de travail collaboratif ?

eXo Platform Blog

La Blockchain est actuellement un sujet très en vogue dans le monde de la technologie. Vous en avez probablement entendu parler via l’une de ses applications: la crypto-monnaie (Bitcoin ou Ethereum entre autres).

Cependant, cette technologie de stockage et de transmission d’informations décentralisée est en train de s’installer rapidement dans de nombreuses industries.

La blockchain est intrinsèquement sécurisée et offre un potentiel élevé d’amélioration du fonctionnement des systèmes tout en réduisant les coûts et en créant de nouvelles sources de revenus.

Selon une étude de Deloitte, la blockchain devrait être une préoccupation centrale pour diverses industries. « L’impact que la blockchain aura sur les entreprises dans diverses industries n’est pas encore totalement compris », explique David Schatsky, directeur général de Deloitte.

Cependant, celui-ci pense que les diverses applications qu’offre la blockchain lui permettra de répondre à de nombreux besoins en apportant de la valeur.

La lecture de ce rapport nous permet de comprendre que la compréhension et l’engagement vis-à-vis de cette technologie varient d’une industrie à l’autre, mais tous s’accordent pour dire que cette technologie devrait changer la donne.

De fait, les entreprises ayant déjà adopté la blockchain ont trouvé un nouveau moyen de transmission (aussi bien de fonds que de données sensibles) en toute sécurité.

Cette nouvelle voie a permis à ces entreprises d’entamer une nouvelle dynamique d’entreprise.

La blockchain est une technologie permettant de stocker et de transmettre des informations de manière transparente, sécurisée, et décentralisée.

Autrement dit, la blockchain est une base de données contenant l’historique de chaque échange effectué entre ses utilisateurs depuis sa création. C’est un réseau peer-to-peer (P2P) combiné à un serveur d’horodatage distribué, permettant une gestion autonome des bases de données.

Exécution automatisée de contrats

Les bases de données distribuées sur la blockchain peuvent être utilisées pour exécuter automatiquement des contrats.

En effet, la base de données P2P capture d’abord tous les termes et conditions du contrat, puis utilise les données partagées entre les nœuds et les serveurs pour déterminer quand ceux-ci sont respectés et autorise le paiement.

AIG, IBM et la banque Standard Chartered, ont récemment travaillé sur un projet visant à appliquer l’un des types de polices d’assurance les plus complexes: une police d’assurance multinationale.

Ils ont créé une police maîtresse comprenant 3 polices d’assurance locales de Singapour, du Kenya et des États-Unis, en un «contrat intelligent» basé sur la technologie blockchain offrant une vision partagée de la documentation et des données en temps réel.

Selon IBM, la solution est conçue pour que tous les acteurs impliqués (courtiers, régulateurs et auditeurs) puissent collaborer plus efficacement sur le réseau.

Dans les faits, la solution donne une vision unifiée de la police d’assurance, des données de paiement et de la documentation, permettant à tous les acteurs impliqués de prendre une décision éclairée basée sur un ensemble commun de données vérifiées.

La solution a été conçue pour renforcer la confiance entre les parties prenantes et assurer la transparence.

Lorsque les données de la police d’assurance sont stockées sur la blockchain, toutes les parties autorisées du réseau ont une vue unique des données, et personne ne peut faire de changements sans l’approbation de toutes les parties.

Puisque cette solution est basée sur la blockchain:

  • Le niveau de transparence aide à réduire les erreurs et la fraude, en plus de la nécessité pour les parties de se contacter pour voir les données (de la police d’assurance et de paiement) ainsi que le statut des polices.
  • Elle permet de suivre et d’enregistrer les événements et les paiements dans chaque pays associé à la police d’assurance.
  • Aucune partie ne peut modifier ou supprimer un événement enregistré sans l’aval de toutes les parties impliquées dans le réseau.

Les «contrats intelligents» basés sur la blockchain peuvent être utilisés pour gérer automatiquement les paiements entre organisations.

D’après un rapport récent d’Accenture, la technologie Blockchain pourrait aider à réduire de 30% les coûts d’infrastructure de 8 des 10 plus grandes banques d’investissement, ce qui se “traduirait par des économies annuelles de 8 à 12 milliards de dollars pour ces banques”.

Les opérations dans le secteur des services financiers débordent d’inefficacités, car les organisations impliquées dans le processus doivent conserver leurs propres données, en plus de devoir communiquer avec les autres parties prenantes sur les mises à jour du processus.

Ces itérations entraînent un délai moyen d’environ deux jours pour un réglement de fonds, forçant donc ces institutions à mettre de l’argent de côté, qui pourrait être investi ailleurs.

Désormais, grâce à la capacité de la blockchain de partager des données instantanément avec chaque organisation impliquée dans la base de données, le besoin de réconciliation, de confirmation et d’analyse est éliminé pour un processus de règlement plus efficace.

Permettre aux entreprises d’éviter les frais de transaction

Les institutions financières (telles que les banques) administrent la plupart des systèmes de paiement disponibles.

Chaque fois que de l’argent est transféré entre organisations, des frais de transaction lui sont associé, en particulier pour les PME.

D’autre part, les grandes entreprises ont quant à elles, toujours bénéficié d’un avantage sur le marché global, qu’il s’agisse du capital nécessaire pour absorber le coût de tels frais, d’une tarification préférentielle frais etc…

Maintenant, la technologie Blockchain aide les PME à être compétitives sur le marché global en réduisant ces frais de transaction.

Par exemple, Veem, un service de paiement B2B s’appuyant sur la blockchain, permet à ses clients de transférer de l’argent sur son réseau interne sans frais. En comparaison, une plus grande banque facture environ 50 $ la transaction.

Marwan Forzley, PDG de Veem, voit dans la blockchain une opportunité d’éliminer les intermédiaires des transactions.

Ce faisant, il pense que cela aura un impact direct sur l’expérience et la durée de ces transactions pour les PME, leur permettant d’être plus compétitives sur le marché.

Pour conclure, nous pouvons voir que cette technologie ouvre de nouvelles voies de partage des données ou de faire des affaires.

La blockchain propose une nouvelle infrastructure qui permet aux entreprises d’être encore plus efficaces et performantes que jamais.

Découvrez comment eXo Platform peut vous aider à transformer votre entreprise!

Postes Connexes
Product Marketing Specialist

Je suis un spécialiste en marketing produit et un passionné de la technologie. Mon rôle chez eXo est de soutenir les activités marketing et opérationnelles de notre outil de travail collaboratif. Je blogue principalement sur la transformation digitale, la collaboration, la technologie open-source et l'utilisation de la plateforme collaborative eXo.

Commentaires
Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

j’ai pris connaissance et j’accepte la politique de confidentialité En savoir Plus

Vous pouvez utiliser ces HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code class="" title="" data-url=""> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre class="" title="" data-url=""> <span class="" title="" data-url="">